10 novembre 2007

Gâteaux

Mon père est passé me dire bonjour tout à l'heure. Il m'a laissé un plateau couvert de petites pâtisseries, jolies, emballées dans un beau papier.

Il m'a dit qu'une dame les avait fait pour lui. Pour lui. Un homme. Avec un estomac relié directement au coeur.

Ça goûte l'amour.

En quelque part, y'a une madame qui pleure.

Et moi j'me bourre la face avec consternation.

2 commentaires:

Souiffer a dit...

Le malheur des un fait le bonheur des autres :p J'espere qu'ils étaient bons au moins ces gateaux >_<

Anonyme a dit...

que veut tu ... l'homme a ses raisons que la raison ignore ...