25 mars 2008

Bonheur

JE N'AI PAS DE DEUXIÈME COURS NON PLUS

OÙ EST PASSÉE MA TÊTE

Bon. Ça a ses avantages. Je peux maintenant travailler sur les deux-trois projets que j'ai à remettre aujourd'hui, demain, et jeudi.

...

Mon royaume pour quelques heures de sommeil supplémentaires.

Oh. Bon, voici ce que j'ai écris récemment:

Anonyme, je suis mon petit bout de chemin
Déferle sur moi une vague
De manteaux gris et de
Bonnets assortis

Wagon bleu, ligne verte
Mille poumons
Une gorgée d'air

Je m'en fous.

Proximité malhabile
On pique ma bulle
D'une main, d'une manche
D'une bouche bien aimée

Violence!
Me remue l'intérieur
Choc de vie
Surprise vibrante

Et de deux bises pulpeuses
Tel un souffle, une brise
Tu me quittes comme tu m'es
Apparu

Je suis une lanterne rougeoyante
Dans une mer de sourires complices


Et y'a lui, aussi. Je l'aime bien. Il fut rédigé au petit matin, ce matin, en fait, adossée à un poteau:

Aujourd'hui, la vie de déroule mollement
Entre les bouches béantes, les cafés sucrés
S'étirent les arbres aux mille bras tendres
Souhaitant dégourdir leurs feuilles

Piquée sur l'écume brillante des trottoirs
Je pense à toi
J'ai le bout du nez froid
Mais du soleil plein les paupières

C'est une journée lourde en douceurs
À respirer à pleins poumons

Aucun commentaire: