17 juillet 2008

Le bourdon, ce rigolo

Voici quelques faits trouvés ici et là sur le net, à propos des bourdons.

SONT DONC BEN CUTES.


-Il font partie de la grande famille des abeilles (les Apoïdes) mais leur colonies ne sont pas aussi impressionnantes que celle de l’Abeille domestique. Pourtant certaines espèces de bourdons sont parfois des milliers. Leur activité est donc moins spectaculaire et lorsque l’on observe l’entrée d’un nid il ne se passe pas grand chose hormis les allées et venues éparses de quelques ouvrières.

-Advenant que la colonie se soit installée dans un nichoir artificiel, on peut déplacer ce dernier pendant la nuit, lorsque les bourdons sont inactifs et tous rentrés au nid.

-Le comportement nuptial des bourdons varie selon les espèces. Chez certaines, les mâles volent autour de l'entrée du nid et attendent l'émergence des jeunes reines. Chez d'autres, le mâle choisit un objet proéminent et s'y pose ou vole autour, prêt à rejoindre une femelle qui passerait à proximité.

-On disait d'ailleurs autrefois que le trèfle rouge dépendait des bourdons pour sa survie, et qu'il en était de même pour l'empire britannique. Le raisonnement qui a mené à cette affirmation va comme suit : les vieilles filles anglaises ont des chats ; les chats attrapent les souris, qui autrement détruiraient les nids de bourdons ; les bourdons pollinisent le trèfle rouge ; le trèfle rouge sert de nourriture au bétail ; le bœuf rôti donne des forces aux hommes qui assurent la défense de l'empire britannique…

-Il semble que la préférence de butinage des bourdons soit reliée à leur goût pour certains pollens. Des individus peuvent préférer des espèces florales en particulier, mais la colonie dans son ensemble s'approvisionne à plusieurs sources.

-Les bourdons peuvent transporter une masse de nectar et de pollen supérieure à leur propre poids. À titre de comparaison, un gros avion ne peut soulever dans les airs que 40 % environ de sa masse en marchandises et en passagers.

7 commentaires:

Vladimir Victor a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
Mathieu a dit...

Oh c'est vraiment intéressant ici, c'est comme de la télé-réalité mais sans télé. On assiste, bien calé dans notre chaise, à des conflits inter-personnels et professionels.

En plus on en apprend sur les bourdons ce qui amène un contenu éducatif à la chose.

J'ai bien hâte de lire la suite.

Comment réagiras-tu face à l'émotivité dont monsieur victor fait preuve dans son commentaire? Est-ce là un piège? du chantage émotif?

Ça va pas finir dans le spa, je le sens.

komtois a dit...

Wow!

Ça prend quand même une solide paire de baloches pour laisser sont numéro de téléphone en commentaire.

Je voulais juste le mentionner :P

Vladimir Victor a dit...

Oh! Merci.. ;o)

Non mais sérieusement, c'est simplement pour faire comprendre à quel point il est urgent et impératif qu'elle me recontacte le plus vite possible pour mettre les points sur les I et les barres sur les T (plus symbolique quoi.. vu qu'elle a déjà ces infos-là de moi).

Pour le reste, ça ne me dérange pas vu que je ne réponds qu'aux numéros que je connais. Pour les autres, s'ils veulent vraiment me parler, ils laisseront un message avec numéro de rappel et je les rappellerai simplement si vraiment jugé nécessaire, t'en fait pas pour moi. :o)

Miss Barnik a dit...

Oulà, c'est le grand débat ici. Clau, mais qu'est-ce que donc que ce projet dont tu fais fi de la réponse à ce monsieur? et surtout, lâche vite les bourdons et rapplique sur les fourmis, c'est d'autant plus intéressant, si tu recherche un insecte glorifiant le sexe fort, soit LA FEMME!!

Nayrus a dit...

Circulez, bonnes gens de la communauté blog, circulez.

Pinocchio a dit...

Et j'ai tout juste manqué ce moment exaltant de la captivante blogosphère.
Pas de bol. Censure de merde.