27 juillet 2008

Le bonhomme et Sainte Rosalie

Il y a quelques jours, alors que je m'apprêtais à monter dans un wagon direction Honoré Beaugrand, un fier bonhomme d'environ trente ans mon aîné m'accosta.

Bonjour mademoiselle me dit-il, tout en me tendant vigoureusement un feuillet vantant les mérites des Saints catholiques. Merci lui répondis-je, sincèrement heureuse et enjouée, moi qui aime tant les beaux contes, les belles histoires. Peut-être voudrez-vous qu'on se revoit, me dit-il, les genoux chétifs, la babine incertaine. Ni mon copain, ni mon père n'en seraient très heureux, répondis-je d'un ton entendu. Ah retorqua-t-il, et je m'engouffrai dans le compartiment salvateur.

Maintenant, j'aimerais partager avec vous l'histoire de Sainte Rosalie, qui est, ma foi, l'icône sublime de la suppression et de la diabolisation des femmes par la religion du ptit Jésus. Je vais souligner les passages coquins, parce que c'est mon blog et que j'y fais ce que je veux, et si t'es pas content ben vas-t-en donc chez vous.

SAINTE ROSALIE, VIERGE (1130-1160)

Sainte Rosalie, du sang royal de Charlemagne, naquit à Palerme, en Sicile, d'un chevalier français et d'une parente de Roger, roi de Sicile. La sainte Vierge lui apparut et lui conseilla de se retirer du monde. Rosalie, à quatorze ans, quitta le palais de son père sans avertir personne, n'emportant qu'un crucifix et des instruments de pénitence. Deux anges la conduisirent sur une montagne voisine de la ville. Dans une grotte inconnue et enveloppée de neige pendant plusieurs mois, Rosalie y passa quelques années, partageant son temps entre l'oraison, la prière et la pénitence. Des racines crues faisaient sa nourriture; l'eau du rocher lui servait de boisson. Souvent elle recevait la visite des Anges, et le Sauveur lui-même venait parfois s'entretenir avec elle.

Tu fais une ben belle job, continue de même

On voit encore dans cette grotte une petite fontaine qu'elle creusa pour réunir les eaux qui suintaient à travers les fissures de la roche; on voit aussi une sorte d'autel grossier et un long morceau de marbre où elle prenait son repas, et un siège taillé dans le roc et une vigne très ancienne, qu'on prétend avoir été plantée par elle. Aussitôt après sa disparition, sa famille la fit rechercher dans toute la Sicile. Les anges avertirent Rosalie qu'elle serait bientôt découverte si elle ne changeait pas sa demeure.

WATCH OUT, TA FAMILLE QUI T'AIME S'EN VIENT

Elle prit aussitôt son crucifix et le peu d'objets qu'elle avait avec elle et suivit ses guides célestes; ils la conduisirent sur le mont Pellegrino, où ils lui indiquèrent une grotte obscure et humide qui lui servit de retraite pendant les dix-huit dernières années de sa vie.

Une question. PÉNITENCE DE QUOI, BATARD? Elle se repentait de quoi? D'avoir 14 ans et d'être née une femme? Scandale! Scandale!

Le message, c'était Aimez-vous les uns les autres, pas Enfermez-vous dans des grottes et mangez des racines.

2 commentaires:

seij a dit...

clau tu sais aussi bien que moi que les religions sont la cause de toutes les désastres matérielle causés par l'être humain sur terre, depuis la nuit dans temps, si un vieux te demande de rejoindre sa guilde il suffit d'utilisé les faiblesse de sa religion contre lui ...

Nayrus a dit...

C'était ça, justement, qui m'émerveillait avec ce bonhomme. Il me passe un feuillet sur les vertus des femmes vierges, sur la souillure du sexe, et malgré tout ça, malgré ses 50 ans passés, il me dit qu'il aimerait bien me revoir.

Dans le langage des hommes, surtout selon le contexte et la différence d'age, ça veut dire "j'aimerais bien t'enfiler"