25 septembre 2008

Les filles

J'étais en classe. Petite classe. Longues tables pleines de monde. Pleines de filles.

Ah, les filles.

Et ça sent la fille. Partout, ça sent la fille.

Ça sent les cheveux chauds et propres, la fragrance des savons et de lessive fraîche, l'haleine et le baume à lèvres.

Flottent des dizaines de petits nuages nourris par le souffle régulier des étudiantes absorbées.

La classe est un ciel, et moi je suis dans la lune.

2 commentaires:

Le célibataire endurci a dit...

Si la Lune est au-dessus du ciel et des nuages, est-ce que ça veut dire que tu te considères au-dessus de tes consoeurs ou bien ça veut juste dire que l'absence de gars dans la classe te fais décrocher de ce que le prof raconte?

Nayrus a dit...

Woah. J'avais pas vu ça comme ça.

Mais non, ce n'était pas une manière pseudo poétique de me proclamer supérieure à mes consœurs estudiantines.

hahaha Wow. Ça aurait été arrogant rare.

Non, j'étais dans la lune.

Décrochée des propos du prof, je me concentrais sur mon entourage et ses parfums.