7 novembre 2008

L'oeil en loupe

OH MY GOD. JE VEUX ÉCRIRE. J'AI RIEN À DIRE.

Rien avoir à dire, c'est un peu comme mourir.

C'est beau.

J'ai envie de faire comme l'Autre, et de partir vers l'inconnu, juste pour avoir quelque chose à raconter.

Faut que je le fasse pour vrai.

Mais qu'est-ce que je fais, à gagner un montant immense et honteux en seulement trois petites heures de travail par semaine, et à tout dépenser en sept jours? De quoi est-ce que j'ai réellement besoin, moi qui a un dada, un papa, un papounet chéri d'amour qui paye mon loyer et l'université sans jamais chigner?

Mais qu'est-ce que je fais avec mon argent, plutôt que de vivre mes vingt ans pendant que j'en ai encore le temps? Pas d'enfants, pas d'obligations, la vraie grosse liberté, la vraie vie de pacha.

Merde.

Faut que je voyage. Pour ne pas avoir de regrets. Pour ne pas parler à travers mon chapeau toute ma vie.

Mon dieu, quel mélodrame.

Bon, je travaille ce soir. C'est déjà ça. Je vais regarder tout le monde avec un oeil en loupe, question d'attirer l'inspiration. Ils ont intérêt à être intéressants.

Sinon, je sors tout de suite, en espérant déclencher des faits cocasses. Mettez une pelure de banane sur mon chemin, quelqu'un.

Et si après tout ça, j'ai vraiment rien de rien, je vais faire un billet sur l'Homme Idéal, version Google Image.

Mais ça, ça serait tomber très bas.

5 commentaires:

Math B a dit...

Tu veux du renouveau suite à un échec!

Tu passes à une nouvelle étape du deuil de ta session! ;)

Nayrus a dit...

Phoque you, matt, fin psychologue.

Stephane a dit...

J'en ai la larme a l'oeil.

Troublant...

vraiment...

J., Pédagogue-à-gogo a dit...

Faut faire attention à ce genre de souhait; quand on essaie des trucs nouveaux pour l'expérience, on finit par aimer tellement ça qu'ensuite on est incapable d'arrêter et on se retrouve à ne plus jamais être capable de supporter la stabilité.

Crois-moi. Been there, done that.

Ceci étant dit, je n'échangerais ma place avec personne au monde ;)

Finalement, mon conseil vaut pas d'la marde. Écoute-moi pas une seconde.

(Geeze... J'te l'avais dit que ce genre de pensées créaient des girouettes...)

Crachapelle! a dit...

L'AUTRE? Va chier.

Le problème, c'est ton thé à 50$.