21 décembre 2007

Le troubadour

Le troubadour

Rouge et or était son portrait
L’amant nuit et jour l’observait
Toujours au loin son regard portait
L’aimant de parfums et de bouquets

Le poème primait sur la femme
D’un seul songe nourrissait son âme
Les mots préférés aux caresses
N’allez pas blâmer la paresse

L’homme était troubadour
Des demoiselles festonnes
Amoureux de personne
Sinon de l’amour

Et lorsque son regard brillait
Miroitant dans l’œil de la belle
C’était assurément sa propre figure jouvencelle
Qu’il embrassait!

Aucun commentaire: