11 décembre 2007

Lola

Entre deux cafés, un pastiche, un croquis et une rédaction, j'ai écrit ceci.


Lola

Sous le lilas blanc
Le jasmin insolent
Sonne le glas moqueur
Les douze coups au coeur

Je t'attendais tendrement
Ton baiser papillotant
Encore sur mon front humide
Mes lèvres peintes et avides

La nuit fraîche m'embrassant
Patience doucereuse
La nuit froide m'embrasant
Effervescente berceuse

Il m'appelle Lola
Sa femme, sa vie
Il m'appelle dans la nuit
Sa flamme sans vie

Ce soir, Lola
n'est plus.

Aucun commentaire: