8 janvier 2008

Tact

Ce soir fut particulier côté ... comportements masculins. Dans la brume, bottes, jeans et manteau de cuir, je papote avec ma bonne copine Layla. Décide de nous stalker un drôle de monsieur. S'en suit divers compliments qui se veulent être innocents, mais qui, jumelés à une poursuite à pied, deviennent vite dérangeants. On décide d'entrer dans un restaurant, question de le semer. Il attend devant la baie vitrée. Tout un phénomène.

Mais honnêtement. Bordel de merde. C'est qu'il y en a qui croient forcément qu'une femme, ça aime se faire suivre, se faire imposer un compliment, une présence, dans un espèce de cercle de redevances. Et, par peur de voir le doucereux intérêt se transformer en rancune, on ne dit rien, on sourit, on se fait belle en espérant que ça passe.

Et pour couronner le tout, tandis qu'on se remettait de nos émotions, un autre individu charmant a jugé le moment opportun pour nous faire part qu'il "n'a jamais vu un aussi beau cul". Merci beaucoup. J'en rougis, je m'en émeus, je suis séduite par tant de tact.

BORDEL DE MERDE.

1 commentaire:

Silke a dit...

Des fois, je suis contente detre toutoune.