7 août 2008

Les hommes et le métro

J'aime prendre le métro. Y'a toujours des stratégies, des plans, cogités par des hommes un peu maladroits, pour aborder les demoiselles. Au bout du compte, bien sûr, ils n'osent pas le faire. Ils font à peu près tous les pas possibles dans la bonne direction, mais plutôt que d'entamer la conversation, ils guettent.

Ils attendent que tu leur parle en premier, tout en te démontrant leur vif intérêt.

Métaphoriquement, ils te tendent la nuque en espérant que tu y déposes un baiser.

Ça s'appelle jouer safe.

Au fruit de mon expérience, j'ai décortiqué différentes techniques communément utilisées:

1- Le coup du wagon.
Lorsqu'un homme s'intéresse à une demoiselle, il entrera irrémédiablement dans le même wagon qu'elle. Pour contrer les plans d'un indésirable, suffit de se planter au milieu de deux portes ouvertes, et au tout dernier moment, de choisir un wagon. Il en sera désemparé et confus.

2- Le jeu des reflets
Le classique des timides. Plutôt que de regarder la demoiselle en face, suffit d'utiliser le reflet des surfaces vitrées. Et apparemment, lorsqu'on fixe indécemment quelqu'un, si c'est à travers un reflet, ça ne compte pas. Ce n'est plus gênant. On peut soutenir le regard agacé de la personne visée sans aucun problème. Les reflets donnent de supers pouvoirs.

3- La chaise musicale
Les plus téméraires, pour signaler clairement leur intérêt, iront jusqu'à changer de banc. "Elle ne m'a pas dans son champ de vision? Parfait. Je vais aller m'y imposer" Ainsi, ils peuvent vous fixer à leur aise, ou toucher vos cuisses subtilement (si vous avez la malchance d'occuper un banc double) et ce tout en évitant de vous parler.

4- La descente
Arrive le moment fatidique où la demoiselle descend à son arrêt. C'est là qu'on départit les hommes des enfants. Les vrais durs la suivront, et ce sans pourtant se décider à lui adresser la parole. Ils la stalkeront jusqu'au bout de la station de métro, aux prises avec un douloureux dilemme, puis rebrousseront chemin par eux-mêmes lorsqu'ils réaliseront que leur célibat les a transformé en prédateur, et que ça c'est triste.

Messieurs, allumez. Lorsqu'une femme passe continuellement la main dans ses cheveux, et que son regard se promène de droite à gauche sans jamais se poser, c'est qu'elle a remarqué votre intérêt, et qu'elle vérifie, subtilement, si vous l'observez toujours. Faites les premiers pas! Trouvez un sujet de conversation qui va piquer son intérêt. Faites-lui un compliment qui ouvre une porte à la discussion. Vous ne voulez pas qu'elle vous dise "Ah, ben merci" et que toutes vos chances meurent dans un malaise grandiose.

"J'aime comment tu as agencé le ruban de tes cheveux à la couleur de ton ombre à paupières. C'est joli."

Ça, c'est vraiment poche, mais au moins, ça prouve que vous avez l'oeil pour les détails. Les femmes passent un temps considérable à se préparer avant de sortir de chez-elles. Ce qui peut vous paraître comme une tenue banale est bien souvent un complexe amalgame de vêtements et d'accessoires consciencieusement choisis.

Si vous la félicitez de sa beauté, la conversation va mourir. Qu'est-ce que vous voulez qu'elle vous réponde? C'est un corps. Elle est née avec.

Si vous la félicitez pour sa forme physique (ce qui est pas mal équivalent à sa beauté), oh, là, elle va en avoir plus long à dire.

"T'as l'air en forme et bien dans ta peau. C'est agréable."

Si elle s'entraîne, vous aurez droit à une conversation sur son gym, son régime, les sports qu'elle pratique, etc. Ça peut être des sujets très pertinent pour un homme: vous vous retrouverez vite dans votre élément.

Si elle ne s'entraîne pas, elle en sera doublement flattée: être félicitée de sa forme physique quand on ne fait rien pour, c'est sympathique. Un bon point pour vous!

Le principe est donc de trouver un sujet de conversation rapidement, qui soit pertinent pour elle et pour vous, et qui mène à une conversation légère et agréable.

Bon courage.

5 commentaires:

Le célibataire endurci a dit...

Je prends des notes! :)
Quoique dans le métro, j'ai plutôt tendance à admirer les belles filles quelques instants et à retourner dans ma bulle. J'essaie de ne pas trop m'attarder et rêvasser sur des inconnue que je ne reverrai probablement jamais. Pis comme j'aime être dans ma bulle, j'essaie de ne déranger personne en me disant que elles aussi préfèrent rester dans la leur...

Elaine a dit...

Tu es certaine que ça fonctionne? :)

Nayrus a dit...

@ Le célibataire : Tout dépendant! Si y'a le coup de la main dans les cheveux, et du regard fugace, c'est qu'elles te trouvent bien joli. Faut foncer.

@ Elaine : hahaha Bah, les quelques fois ou j'ai eu du plaisir à converser avec un inconnu m'ayant abordée, la phrase d'introduction utilisée ressemblait drôlement à celle-là. Disons que je suis certaine que ça fonctionne... pour moi. haha

Le Prodige qui l'a pas a dit...

Ha c'est ca que ca veut dire ? Calice j'en ai tu manqué des baises moé dans vie :(((

:P

Anonyme a dit...

Pourquoi ne pas simplement les aborder s'ils nous plaisent ? Ce n'est pas seulement qu'a eux à faire les premiers pas !