30 septembre 2008

La politique, c'est chic

Je ne m'intéresse pas réellement aux débats politiques, mais ça, c'est pas mal comique.

Derniers sondages. McCain a huit pourcent de retard sur Obama quant aux intentions de vote.

Shit shit. Que faire?

Utiliser la crise financière qui ébranle le pays pour faire remonter sa cote.

Il proclame qu'il va abandonner sa campagne présidentielle pour se consacrer au plan de redressement économique. Il laisse même planer le doute quant à sa participation au débat présidentiel. Quelle belle initiative. Quel homme charitable.

«Le sénateur McCain fait une fois de plus passer le pays en premier alors que le sénateur Obama pense que lui-même passe avant le pays» dit un sbire républicain.

Cependant, ce coquin de McCain a vu son plan foirer. Plutôt que de gagner des votes, il s'est attiré les foudres de son parti et de ses rivaux, qui n'ont pas appréciés son intrusion au Capitole.

Et Obama, sympathique dans sa simplicité, lui répondit:

« Je pense qu'il est parfaitement possible de faire plus d'une chose à la fois, cela fait partie des conditions requises pour qui souhaite devenir président des États-Unis [...] J'ai pu parfaitement participer aux négociations financières par téléphone. »

McCain s'est présenté au débat la queue entre les jambes, et moi, du haut de ma province canadienne, je rigole.

1 commentaire:

Mathieu a dit...

La crise économique expliquée aux mongols ICI