31 juillet 2008

Mon père

Mon père est drôle. Il est petit et musclé. Quand il imite quelqu'un qu'il n'aime pas, c'est toujours avec la même petite voix nasillarde. Il prépare de la soupe avec n'importe quoi, dans des chaudrons de fonte avec 20 litres de capacité, comme une sorcière. Il mange ensemble le fromage et la crème glacée, sous prétexte que ce sont tous deux des produits laitiers. Il me laisse conduire son camion sur les chantiers de construction jusqu'à temps que le réservoir à essence soit vide. Il parle un anglais rudimentaire, et me demande de traduire ses chansons country.

C'est toujours pareil. Il va lancer le CD, en faire jouer quelques secondes, faire pause à toutes les demi phrases et me dire:

"Quesquidi?"

Lorsque je joue l'interprète, il y a toujours un petit malaise, parce qu'il s'agit de mon 'pa, ma forteresse de papa, l'invincible monsieur mon père qui, pour la première fois, admet une faiblesse. Ça m'émeut.

And the floooowers bloooming...

"Ben oui, les fleurs sont bleues. Je comprends cette partie-là, mais qu'est-ce qu'il dit après?"

J'aime mon père.

1 commentaire:

Isabelle a dit...

Héhé! Mignon comme tout! ^^