29 septembre 2008

Maigret et l'ange

Je suis en train de lire L'Empire des Anges de Bernard Werber. J'aime bien. C'est un peu simple, le scénario est super linéaire et prévisible, mais ça reste un bon divertissement.

Dans ce roman, y'a un élément en particulier qui me fascine: la fonction de l'ange gardien qui, invisible, gesticule comme un con, tentant tant bien que mal d'influencer son protégé terrestre pour lui éviter de faire des conneries.

Ce matin, dans le métro, j'étais aux prises avec un dilemme fâcheux: devrais-je ou non me rendre à mon cours sur GEORGES SIMENON, cours ma foi assez cocasse, de peu d'intérêt et à la pertinence questionable? Est-ce que je veux vraiment me taper un autre exposé interminable sur le personnage de Maigret, ce bougre de détective aux méthodes peu orthodoxes, aux coeur tendre et à la patte velue? Ne serait-ce pas plus judicieux d'utiliser cette plage horaire pour m'armer d'un café, et paufiner une dernière fois la révision de textes que je dois remettre?

À titre de réponse à toutes ces questions s'est présenté à moi nul autre que le Commissaire Maigret lui-même.

Un monsieur ventru, aux traits lourds et à la figure épaisse est entré dans le wagon de métro. Il portait un grand imperméable gris, typique de tout bon détective, un col blanc et une cravate. C'était lui, c'était Maigret.

J'ai compris le message. Je suis promptement allée à mon cours, et non sans grande surprise, j'y ai eu une révélation sur ce qui me motive à écrire.

Good job l'ange.

5 commentaires:

Le Tapageur Silencieux a dit...

On peut en savoir un peu plus sur cette révélation de motivation, siouplait madame?

louisss_1 a dit...

Comment y s'appele le tien?

Onirique a dit...

j'ai lu la folle de maigret au cegep et c'était pas agréable! Pas mon meilleur mettons... alors un cours au complet la dessus! ta révélation est mieux d'être bonne! :D

Julien Mège a dit...

Jamais lu de Simenon. Les téléfilms, en revanche, avec Bruno Cremer dans le rôle de Jules, j'en ai pas raté beaucoup. Avec Maigret la situation se décante, comme ça, parce que c'est le plus fort pour cerner les personnages. Et toujours cette musique.
Il m'arrive d'imaginer la rencontre de Jules Maigret et de Jack McCoy, pas toi? Justice qui est-tu?

JUS a dit...

bon livre,jai pas encore lu le dernier par contre,dommage =/