2 octobre 2009

Sayed

Sayed le prince noir, avec son chef d'oeuvre de visage, son corps comme une oeuvre d'art.

Sayed, six pieds un de garçon du désert.

Sayed, une jeune fille dans le corps d'un bel homme, avec l'essence de l'innocence dans le marron de ses yeux de biche. Sayed, le cheveu noir hérissé au fer plat, le menton bleu de barbe drue, le nez délicatement aquilin et les lèvres, ah les lèvres, parfaitement douces, roses, gonflées et obscènes. Sayed aux dents de perles, au teint sableux, au grain de peau sublime, Sayed avec son grand corps svelte, ses pectoraux et ses colonnes d'abdominaux.

Sayed le gentil, le coquet, le bien élevé. Sayed à l'accent mélodieux et à la voix d'oiseau. Sayed au sourire d'enfant qui remue le dedans.

Sayed qui a très faim et qui gémit en mastiquant. Sayed qui grogne. Sayed qui chante. Sayed qui joue.

Sayed aux souliers cirés, aux chemises pressées, aux parfums luxueux. Sayed aux mille produits coiffants.

Sayed l'étudiant en finance qui aspire à être riche.

Sayed comme le Kamasutra, grands respirs et effleurements exotiques, les yeux dans les yeux et les paumes pressées.

Sayed "Chérie viens m'embrasser"

Sayed son oreille sur mon coeur et nos jambes entremêlées.

Sayed que je laisse dormir et à qui je prépare à déjeuner.

4 commentaires:

Mathieu a dit...

Sayed it ain't so.

Gretchen a dit...

hahahahahaha bon call

Anonyme a dit...

Dégueux,

L'auteur de ce blog a un goût prononcé pour les aventures interraciales.

Retourne dans ton pays Sayed.

Nayrus a dit...

Tu fais bien de publier tes commentaires anonymement.