28 octobre 2009

L'homme, la femme et la fille.

Est assise une brune l'air absorbé.

Elle mange des abricots d'un orange brûlant sur le cuir de son manteau. Elle les gobe un et un et un autre encore avec l'autre main sur un calepin.

Sac de cuir et de patchwork couleur rouille, collier de billes de bois de rose, un jean couleur vrai jean et deux espadrilles pour courir.

Elle note. Elle dessine des lettres attachées avec la pointe effilée de sa plume bon marché. Elle ne lève jamais le stylo du papier.

Elle écrit sur la femme assise près de la porte du fond du wagon. La femme est grasse et fleurie. Elle transpire, et son corps sent le savon et l'eau de parfum. La fille écrit sur les veines bleues et mauves dans les plis de ses bras. Elle écrit sur la peau dodue et lourde de son ventre. Elle note les petits ongles manucurés et les cheveux soyeux. Elle fixe et gratte tous les détails de son anatomie de grosse femme.

À gauche, un homme. La fille qui mange des abricots avec des souliers de course écrit qu'il est très beau. Elle écrit qu'il a les yeux agencés au doré des champs de blés. Elle écrit qu'il a les lèvres qu'elle avait imaginé à Éros. Ses joues deviennent aussi roses que son fard à joues. Elle attache ses lettres mieux qu'avant.

L'homme lit un journal sérieux. Il tourne la page à moitié parce qu'il remarque la grosse femme.

La fille regarde l'homme.

L'homme regarde la femme.

La femme ne regarde rien.

La fille regarde la femme.

L'homme regarde la femme.

La fille regarde son reflet dans la vitre.

La femme remarque l'homme.

L'homme sourit à la femme.

La femme regarde son reflet dans la vitre.

La fille sourit à l'homme.

L'homme regarde la fille.

La femme regarde l'homme.

L'homme regarde la femme.

La fille regarde la femme et quitte.

6 commentaires:

Mephisto a dit...

J'aime le rythme de ce texte. C'est intense et mystérieux.
Food 4 the mind.

Amélie a dit...

J'aime beaucoup l'image des abricots -- les fruits d'une main, le stylo de l'autre. & puis le stylo qui glisse sur le papier sans jamais le quitter. ...merci!

Nayrus a dit...

Hey, je vous aime.

caroom a dit...

Contente de te relire, je m'ennuyais de tes billets! toujours aussi bien écrits d'ailleurs.

Au fait, tu changes le nom de ton blogue?

Nayrus a dit...

@caroom: de nom ou de blog tout court, on verra.

Emilie a dit...

ca me touche vraiment beaucoup !