13 août 2008

Belles, bridées, bon marché.



Regardez-moi ce ventru qui s'est payé un trophée. Classe.

5 commentaires:

Isabelle a dit...

Aaahh.. Voyons.. Ark! Très moyenâgeux, comme concept..

Mais un ami me racontait dernièrement qu'un de ses oncles s'est justement "acheté" une femme sur internet après être devenu veuf, et selon ses dires, ça semble bien se passer entre les deux. Ce sont souvent des femmes qui ne souhaitent que sortir de leur pays et avoir une certaine aise ici tout en pouvant s'occuper de la maison, alors que l'homme cherchait justement une femme pour faire les travaux ménagers (ce que faisait feu sa 1re femme) et lui tenir un peu compagnie. Donc il semblerait que dans certains cas, ça peut être gagnant-gagnant. Je présume qu'il faut seulement que la femme en question n'ait pas l'esprit trop revendicateur!

Nayrus a dit...

Mais on s'entend que la femme qui est achetée et qui débarque ici est entièrement obligée à son nouveau maris. L'argument "je t'ai payée" doit servir assez souvent. C'est comme se payer une esclave, mais en 2008.

Isabelle a dit...

Héhé! Ouais, mais il ne faut pas oublier que dans beaucoup de cultures, les femmes sont considérées comme les esclaves de leur mari, sans même que celui-ci n'ait eu à l'acheter! Donc si ce sont ces femmes qui sont vendues ici, alors elles sont déjà un peu habituées à cette mentalité-là, d'infériorité de la femme qui doit être dévouée à son mari sans dire mot...

Mais bon, c'est tout de même un concept horrible qui me dépasse, tout ça!

Le célibataire endurci a dit...

Coudonc, quels genres de sites internet tu fréquentes pour trouver des trucs de même?

Y avait-il un numéro de téléphone pour faire une commande? ;)

Nayrus a dit...

C'était une pub sur toutlemondeenblogue.com!

Ils ratissent large. Y doit y avoir un bon potentiel dans le domaine de la vente de femmes chez les lecteurs de blogs.