19 août 2008

Le gros calme plate

Vivement l'université. J'ai rien à dire. Il ne m'arrive rien. Maintenir ce blog intéressant est devenu un challenge.

Je me suis battue tout l'été pour toujours avoir quelque chose à faire, et depuis quelques jours, c'est le calme. Le gros calme plate. Mes conversations téléphoniques sont nulles, et ÇA, ça m'offusque.

"En 2k moi, aujourd'hui, j'ai regardé des vidéos Youtube, j'ai corrigé des textes, j'ai mangé un bol de céréales, pis c'est ça là, après tu m'as appelée"

C'est drôle à dire, mais si je n'ai pas eu de bonnes conversations dans ma journée, je n'ai pas l'impression d'avoir bien vécu.

Je suis du genre "anecdote". Y'a rien au monde qui me fait plus plaisir qu'une bonne anecdote, à entendre ou à raconter. Lorsque je sors, j'observe constamment les autres, et me crée de petits scénarios basés sur ce que je vois, que je raconte plus tard. Ça me fait plaisir. Et ça tombe bien, parce que j'ai la chance d'attirer un paquet de weirdos, qui me font toujours de bien belles histoires.

Bref, des anecdotes, t'en as pas gros à regarder Youtube.


Quelqu'un veut faire une sortie?

2 commentaires:

Pinocchio a dit...

Tu avais pas offert un séminaire sur la séduction au célibataire endurci?

Tu viendras nous raconter vos élucubrations après coup.

Nayrus a dit...

Ça s'est pas encore fait. Au fait, tu es le bienvenue à venir. Ça s'annonce plus être une rencontre de bloggeurs qu'un séminaire.