6 septembre 2008

Frue

Journée de marde.

Marde c'est plus vulgaire que merde.

Début d'après-midi. Je me prépare pour aller à mon cours. Je reçois un appel de l'Ex G.T. Ça brasse au travail. Je suis en retard, mais je ne peux m'empêcher de passer des coups de fil pour en savoir plus.

Je raccroche. Mon cours est commencé. Je ne suis pas en route.

Je me décourage. Je me ressaisis. Je pars.

Vingt-cinq minutes de stress. J'arrive au local. Je doute du local. C'est le même local qu'un autre de mes cours. Je crois m'être trompée dans la retranscription de mon horaire.

J'entre. Soixante têtes à l'unisson. Cent vingt yeux pleins de jugement. Zéro place de libre. La prof parle d'"isocèles". Ça a aucun rapport avec la littérature.

Je me retire dans une grande exclamation loufoque. Les étudiants rient.

Bande d'écœurants.

Je me perds. Je veux me pendre. Je veux pendre l'UQAM.

Je trouve finalement une salle informatique. Je vérifie mon horaire sur le net.

J'étais au bon local.

Je n'ose pas y retourner. Je rate le cours. J'angoisse.

Oh, et ça s'est terminé par une annonce qui m'a achevée: Mon barman n'est plus mon barman. Nous ne travaillons désormais plus ensemble.

Je suis frue.

J'men vais au Québec Déli manger du dégueu.

6 commentaires:

louisss_1 a dit...

J'men vais au Québec Déli manger du dégueu

Hahahaha, lache pas!

Mathieu a dit...

Finalement, t'as raté ton cours à cause de ton ex.

T'es tellement pas over it.

Avoue, puis arrête de faire du Denis.

Le célibataire endurci a dit...

Mathieu a raison, mais ne t'en fais pas trop avec ça. Ça peut prendre beaucoup de temps (des semaines, voire des mois) avant de te débarrasser de tes sentiments pour lui. Le fait de ne plus le voir au travail va faciliter ton processus de... guérison?

J'espère au moins que ton dégueux était bon!

Isabelle a dit...

Manger ses émotions;

C'est pas bon pour la ligne, mais c'est [presque] toujours bon pour le moral...

Pierre-Olivier a dit...

journée chiante ._.

Nayrus a dit...

Mais arrêtez-moi ça. Je ne mange pas mes émotions. Quatre heures du matin, je reviens du travail, je n'ai pas mangé depuis midi, j'ai faim.

Et je ne suis plus amoureuse de lui.

PAS DES JOKES!

C'était vraiment un BON barman. Il me simplifiait la tâche. Sans lui, mon travail devient beaucoup plus difficile. Qui plus est, c'était une figure amicale.

QUI PLUS EST, IL ÉTAIT BEAU. J'aime ce qui est beau.

Enfin bon, merci de vous en faire. hahahaha