19 septembre 2008

Les bains

J'ai un problème.

Je prends trop de bains.

Je peux passer une heure en ligne à m'éclabousser le plexus en fixant le néant.

C'est le syndrome de l'automne. Ça devient frisquet. J'ai le bout des orteils gelé. Ça m'agresse.

Et la salle de bain est un havre de féminité. C'est chaud et confortable. J'aimerais être capable de tomber endormie dans la baignoire, mais ça serait du suicide pour mon cou.

Et j'étais si bien avant qu'on ne me parle d'économie de l'énergie et des ressources. J'avais la conscience tranquille. Mais non, fallait qu'on vienne essayer de me raisonner.

Le respect des autres. Ouache!

Mais c'est de la faute de ma coloc, aussi. Elle a pas encore haussé les thermostats, et moi, je suis embarrassée de le faire. M'semble qu'elle ressent le froid autant que moi. J'me dis qu'elle va bien finir par faire le move elle-même.

Ma chambre est tiède et douillette, mais le reste de l'appartement est à à peu près 12 degrés de température ambiante.

Et je chiale pas (à elle, on s'entend. Sur le net, c'est FREE FOR ALL), parce que de toute manière, je passe tout mon temps dans ma chambre (qui est tiède et douillette)

À la quantité d'électricité que je brûle en eau chaude, elle serait en droit de me réclamer un supplément sur mon loyer, donc je reste low profile.

Hm. J'ai besoin d'un substitut. Il me faut quelque chose de chaud, d'autosuffisant, de regénérable et de pas trop énergivore. Quelque chose de doux au toucher, mais d'un peu piquant par tranche de trois jours.

Quelque chose qui retournerait mes mails, aussi. Ça serait la moindre des choses.

C'est l'automne.

Je frissonne.

J'ai envie d'un homme.

4 commentaires:

Stephane a dit...

Si tu enlève la clause des emails, c'est négotiable...

:)

(Bon courage)

Mathieu a dit...

Y en a plein de dispo sur kijiji.
Fais pas ta difficile.

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuh
Y en a même qui sont sensuels.

CoCo a dit...

Presque rien ne bat un bon bain...

Jean-Philippe a dit...

Désolé, tu ne viens pas chercher ma pitié :) T'es pas le genre de femme qui a de la difficulté à plaire aux hommes, je pense que c'est déjà de notoriété publique.
Quand tu auras 50 ans et la peau de triceps qui flottent au vent, on pourra ré-évaluer. Pour l'instant, tout ce que je peux dire, c'est d'aller te le chercher, l'homme qui te plaît, l'homme qui te tiendrait au chaud.