22 septembre 2008

Rage de pointillisme

J'avais rien à glander aujourd'hui.

J'aime bien cette expression. C'est la faute de Kaamelott.

Donc, j'avais rien à glander aujourd'hui. En fait, oui, soit préparer ma semaine, comme je devrais faire à tous les dimanches.

Je commence par moi. Je passe une heure et demie dans la baignoire à me laver, exfolier, raser, crémer, savonner, faire mousser, revitaliser, rincer à l'eau tiède, à l'eau froide, sécher, gargariser, brosser, gargariser une deuxième fois, blanchir et coiffer.

Bon. Bon bon bon, je suis propre et belle. Maintenant je fais quoi.

Le lavage. Vêtements, serviettes, et toute la literie de la maison, aussi.

Mais pendant le lavage. Je fais quoi.

Pourquoi ne pas tout replier les vêtements de mes tiroirs. Nettoyer entre les touches de mon clavier avec des cotons-tiges. Frotter mes meubles. Ranger en ordre d'auteurs les livres de ma bibliothèque. Aligner mes crayons. Aligner mes bougies. Plier mes petites culottes. Trier ma petite monnaie.

Maintenant, y'a plus rien à faire.

Merde.

4 commentaires:

louisss_1 a dit...

Profites-en, quand tu vas être propriétaire, tu vas sourire en te remémorant cette période.

Mathieu a dit...

Quand y a rien à faire, on peut toujours passer des heures à regarder des photos de grands brûlés sur internet.

Stephane a dit...

J'ai pas lu 'Laver le four à Stéphane ' dans ta liste.

Il te reste ça àa faire je crois.

Le célibataire endurci a dit...

Je suis d'accord avec Louis, mais pour d'autres raisons. Profites-en, parce que durant tes fins de session, tu ne pourras pas.

Pour le rien à faire, ça fait du bien des fois de faire le vide. T'aurais pu retourner te chauffer dans un bain et contempler le néant!