26 septembre 2008

Trop de papier de toilette

J'crois que je vais commencer à regarder pour un autre appartement. Ça commence à faire.

Ce matin, je me suis levée vers 10h. Porte de la coloc est fermée. Pas un son dans la maison. Elle dort sûrement.

Je prends une douche. Dix minutes plus tard, on cogne fort à la porte de la salle de bain.

"Ouiiii? Qu'est-ce qu'il y aaaa?"

On ne me répond pas. J'entends sa porte claquer.

Je suis gentille. Je me dépêche donc de me rincer, et n'utilise pas de revitalisant pour cette fois. Je sors au bout de 4 minutes et des poussières. À peine entrée dans ma chambre qu'elle sort de la sienne, et claque la porte de la salle de bain derrière elle.

Je m'en fous un peu. J'ai passé quatorze minutes dans la douche. Elle va survivre.

Je m'habille et sors. Je la salue. Elle me répond d'un marmonnement. Je quitte.

En revenant ce soir, je me sens un peu somnolente. J'ai envie de lire mon tout nouveau recueil des Légendes Arthuriennes dans la baignoire. Je me fais couler un demi bain d'eau tiède et m'y installe. Vingt minutes plus tard, je m'enroule dans une serviette et sors.

Elle m'apostrophe.

"Tou dépenses lé ressouces, tou dépenses lé ressouces! Cé pas un hôtel, ici!"

Elle est une petite boule d'agressivité, et son visage de cire craque par moments.

J'ai une petite montée d'adrénaline. Y'en est pas question. Avec tous les efforts que je fais pour me faire la plus petite possible, pas question qu'elle aille jusqu'à me reprocher mes fuckin' bains.

Et je sais qu'elle en a rien à foutre des ressources. Elle recycle à peu près rien. C'est moi qui sors ses boîtes de conserve des poubelle pour les laver et les déposer dans le bac à recyclage.

La vérité, c'est qu'elle est cheap. Tellement cheap qu'elle se refuse à dépenser mon propre argent de loyer sur de l'électricité.

"Écoute. On a chacun nos petites habitudes. Moi, une fois de temps en temps, j'aime prendre un bain. Ça me relaxe. Oui, t'as raison, ça dépense les ressources, mais moi, c'est ce qui me fait plaisir. Je recycle et utilise les transports en commun, donc sur le coup de l'eau, j'aimerais que tu me laisses tranquille"

Et elle rétorque que j'utilise aussi trop de papier de toilette.

Je rigole. Je lui dis qu'un rouleau à tous les trois jours lorsqu'on est deux à habiter un appartement, c'est la normalité. Elle me répond que c'est parce que je suis québécoise que je gaspille comme ça.

Ah ben tabarnac. Elle viendra pas insulter les Québécois en sol québécois.

Je lui rappelle un certain fait qui semble lui échapper: la semaine passée, je lui ai donné un beau 20$ pour les petites dépenses utilitaires de la maison. On s'entend qu'en sacs poubelles, savon à vaisselle et papier de toilette, 20$, t'en as pour un sale bout.

"Oui, oui mé cé pas toujou à moi aller chercher les choses!"

On s'entend que c'est la même fille qui m'a dit, le mois passé, que ça ne la dérangeait absolument pas d'acheter ce qu'il fallait pour la maison, à condition que je paye ma moitié. Je lui avais alors proposé de me charger d'acheter certains items spécifiques, question de se répartir les tâches. Elle m'a rassurée en me disant que vraiment, ça lui faisait plaisir.

AH BON.

Mais c'est pas fini.

"Tu fé pas lé lit!"

À celle-là, j'ai vraiment éclaté de rire. J'ai fermé ma porte de chambre (rangée et plus que présentable) du revers de la main, et lui ai dit l'indécent montant que je payais pour une si petite chambre, je pouvais me permettre de ne pas faire mon lit.

"Et tu fé trop lé bruit!"

Depuis que je suis emménagée, je vis dans la nervosité constante de trop faire de bruit. L'appartement est joli, mais les murs et le plancher sont en papier. Les conversations de mes voisins, je les entends très bien. Qui plus est, la chambre de la coloc n'est pas vraiment une chambre. Elle est délimitée par 3 murs et un rideau. L'eau que je fais couler dans la cuisine peut facilement la réveiller, la nuit.

Donc, je fais en permanence très attention pour faire le moins de bruit possible. J'écoute ma musique avec des écouteurs. Je fais rouler mon siège d'ordinateur tout doucement. Et lorsque je rentre du travail la nuit, je me lave le visage en utilisant à peine un filet d'eau, question de ne pas déranger personne.

Ce soir, j'ai gagné notre argumentation. J'ai réfuté chacun de ses reproches stupides et elle s'en est allée frustrée.

C'est con, mais je l'aime bien quand même, ma coloc. C'est vraiment tout un personnage. Elle est pas vivable. Elle a du caractère. Elle n'est pas ce dont elle a l'air.

Je trouve ça amusant.

Reste que je vais feuilleter les petites annonces.

12 commentaires:

louisss_1 a dit...

3 rouleaux par deux jours, non mais tu abats une forêt a toi toute seule pour te torcher! (ouache que c'est laid ce mot la)

Ok une demie forêt, vu que zêtes deux....
Vous êtes invivables, t'en a la preuve la la.

Je t'agace. [grimace]

Mais juste pour nous tes assidus lecteurs, faut que tu plug son lustrant a plante dans une scéance de chialage extreme. :D

Nayrus a dit...

UN rouleau à tous les TROIS jours.

louisss_1 a dit...

Oui oui je me suis puissament fourvoyé.

C'est quand même pas mal!

Nayrus a dit...

Un rouleau par trois jours, à deux personnes?

louisss_1 a dit...

Mettons que les femmes en utilisent légerement plus que les Zhommes...

Je te taquine, on s'en calisse tu de la quantité de papier-cul qui passe chez vous!

Tsé. :)

Nayrus a dit...

hahaha

MOI ÇA ME TIENT À COEUR!

louisss_1 a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
louisss_1 a dit...

Je ferais ca avant de déménager.
http://i124.photobucket.com/albums/p12/Xat0r/lol.jpg

Le message supprimé, c'est moi, erreur...

Le célibataire endurci a dit...

Aussi sympathique soit ta coloc, vous n'êtes définitivement pas faites pour vivre ensemble. Ça arrive. J'ai été coloc avec un très bon ami (Coloc #2) qui s'est avéré être un très mauvais coloc. Alors oui, je pense que c'est une bonne idée pour toi de regarder pour un autre appart.

Ça t'énerve pas de chercher à aller rester avec de purs étrangers? T'as pas d'ami(e)s en quelque part qui aurait une place pour toi dans leur appart? Tsé, tant qu'à te ramasser avec une autre fille bizarre ou un gars qui va t'espionner dans la douche, tu devrais peut-être considérer payer un peu plus cher et vivre seule dans un petit appart...

Mlle Karma a dit...

SAUVE TOI!!!

Mathieu a dit...

Tu sembles vraiment être rendue...
AU BOUT DU ROULEAU.

WÂAN WÂÂN WAÂÂÂÂÂÂÂÂÂAN!

*bruit de vieille sitcom pour appuyer un mauvais gag*

Nayrus a dit...

@ Celib: Celib, si j'avais des amis dans le besoin d'une coloc, tu crois pas que ça aurait été mon tout premier choix? Mes amis habitent soit la banlieue, soit avec leurs parents. Et pour l'appartement seul, j'admets que ça serait une possibilité. J'y pense.

@ Mlle Karma: J'en prends bonne note.

@ Mathieu: ... BAFFE!