8 octobre 2008

Le professeur de linguistiques

Question du Célibataire Endurci: Je suis sûr que tu as déjà fantasmé sur un prof (secondaire ou cégep). Si tu as essayé de le séduire, décris-nous ce que tu as fait. Sinon, raconte ce que tu aurais aimé faire pour le séduire (ou les fictions mentales que tu te racontais).

C'est une bonne question. J'ai bel et bien fantasmé sur un de mes professeurs, mais je n'ai bien évidemment jamais essayé de le séduire. Il avait au moins quarante ans. Je l'imaginais m'agripper par les nattes, exhibant ma gorge nue, enfouissant son nez dans mon décolleté juvénile dans un excès de fougue trop longtemps contenue.

Je l'imaginais me punir de mes mauvaises notes d'un coup de bassin adroit.

Ah, c'était le bon temps.

Il était toujours tout perdu. Dans la salle des professeurs, son bureau était un océan de papiers. Il était en retard aux cours, confus dans sa matière et s'éloignait sans cesse du sujet de son enseignement. Il avait toujours une histoire à raconter, du temps où il travaillait avec d'éminents linguistes au coeur de la savane africaine, l'Angleterre bourgeoise ou la froide Allemagne, à sauver des dialectes, à ressusciter des langues mortes. Il avait de grosses mains pleines de veines et un grand sourire blanc qui lui prenait la moitié du visage. C'était un bon vivant. Il riait à tue-tête pour trois fois rien. Il parlait l'anglais et sa grosse voix grave, son accent élégant, enveloppaient l'espace. C'était un génie qui avait réalisé ses rêves et qui s'était recyclé comme enseignant, comme père de famille.

Nous ne nous sommes jamais vraiment parlés, mais il m'inspirait beaucoup.

2 commentaires:

Myriam a dit...

Moi aussi je trippais sur mon prof d'anglais! Et son accent quand il parlait français me charmait tellement. J'avais 13 ans. Dernièrement, il a été condamné àa la prison pour avoir eu des relations sexuelles avec une de ses étudiantes de 13 ans... Aujourd'hui, je suis tellement heureuse que mes fantasmes soient restés dans ma tête!

Nayrus a dit...

Oh wow. Ton histoire a prit une tournure désagréable. hahahaha