25 octobre 2008

Vivre la vie

Après mon incapacité à être wild à la station d'autobus, je tenais absolument à VIVRE LA VIE aujourd'hui, donc je me suis promenée un peu partout à Montréal sous la pluie, comme dans un vidéo clip.

"J'ai envie d'une soupe Tonkinoise"

"Il pleut à verse, t'as pas de parapluie et c'est loin"

"PAS GRAVE! JE VIS LA VIE!"

Puis je suis passée dans une boutique chic. Ça fait longtemps que je veux acheter une petite lampe Tiffany pour ma chambre.

"C'est 120$"

"Ouais, mais ça va être beau dans ma chambre"

"C'est jaune et brun"

"C'est pas grave"

"Y'a des mother fuckin' libellules dessus"

Sur ce, j'ai réalisé que j'essayais juste de me remonter le moral en dépensant tout mon argent, et je suis glorieusement sortie de la boutique les bras vides, après avoir fait zigonner les vendeuses pendant une demie heure.

Mais je n'ai pas abandonné. Suffisait d'acheter des choses peu coûteuses. L'effet allait être le même.

Je me suis donc rendue au marché Jean-Talon, pour dépenser compulsivement en fruits et légumes.

Les marchands du marché Jean-Talon me font toujours de petites chaleurs. Certains sont de vrais fermiers, habitant sur leur terre et cultivant leurs champs. Ils sont joviaux, ont les ongles noirs et des casquettes multicolores. Ce sont des hommes simples. Ils connaissent les légumes. Ils aiment ça les p'tites femmes.

Y'en a un en particulier qui lève toujours son chapeau quand je passe. Il a trois fois mon âge. Je l'aime beaucoup.

J'ai acheté des pommes et des plantes dans de jolis pots, et j'ai ramené ça sous la pluie battante, avec les cheveux qui me collent au front et la figure qui me coule jusqu'au nombril.

Et là, c'est samedi soir et je mange des cheerios.

8 commentaires:

Jean-Philippe a dit...

Tiens, moi c'était des Cap'n Cruch hier soir.

Pas Célibataire a dit...

On dit que les petits enfants à noël s'amusent plus avec le carton qu'avec le jouet qui se trouvait à l'intérieur.
Tu es démasquée : tu as 3 ans.
:-)

Gentleman a dit...

"Ils connaissent les légumes."

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai accroché sur cette phrase-là. Ils sont chanceux de connaître les légumes comme ça, eux!!

Stephane a dit...

Moi je dis que tu aurais du acheter des bonbons d'Halloween avant qu'ils ne disparaissent au lieu de légumes.

Tsé, pour vivre la vie, faut vivre la saison. Et quoi de mieux qu'un surplus de sucre rapide pour se faire.

Rousse a dit...

Je viens de découvrir ton blog grace a Célibataire endurci et j'aime beaucoup! Justement j'arrive du marché Jean-Talon (j'habite à côté) mais il fait beau. Par contre, hier soir, même s'il pleuvait je me suis dit tant pis, j'ai pris mon petit panier et je suis aller faire mon épicerie....faut pas arrêter de vivre devant chaque petit obstacle!

Dark a dit...

Tu ne trouves pas que le prix d'une lampe Tiffany est exageré pour le look? Personnellement, je les trouve un peu quétaine...

Je pense que d'aller offrir un sourire aux monsieurs aux mains sales du marché Jean-Talon était effectivement un meilleur choix.

Pas Célibataire a dit...

Tiens, je rentre du ciné qui m'a fait beaucoup penser à toi.
J'ai vu Mesrine, un film français (je ne suis pas sûr qu'il va passer au québec ? ? ). Et à une période de sa vie, mesrine part au québec et se bat avec des indépendantistes du "vive le québec libre".
Pourquoi est-ce que beaucoup d'éléments de ma vie en ce moment se polarisent dans ta direction ? Serais-tu devenue mon étoile polaire ?

Nayrus a dit...

Jean-Philippe: Tu as influencé ma prochaine épicerie.

Gentleman: Ils les connaissent vraiment. C'était digne de mention.

Stephane: J'aime mieux stacker en pommes cueillies à la fin de la saison. Ça va me faire des cuisses plus dures que des coffee crisps en emballages individuels.

Rousse: Contente que tu aimes, vraiment. Et si tu habites près de Jean-Talon, ça veut dire que tu résides tout près du quartier général de Justin Trudeau. Si tu le vois, pince-lui une fesse de ma part.

Dark: C'est vrai. C'est quétaine et cher. Mais. Si j'arrive à en trouver une crème, bleu royal et bourgogne, je l'achète pour sûr.

Ça va faire beau à côté de mes flamands roses en plastique.






@Pas célibataire: J'ai quatre ans, pour être précise. Et par rapport à l'idée d'être ton étoile polaire, ça me mets mal à l'aise, donc je ne vais rien commenter.