27 janvier 2009

La ronde

Y'a quelque chose qui m'échappe.

Cours de littérature, y'a une fille assez corpulente qui prend habituellement place devant moi.

Elle est griffée de la tête aux pieds, lunettes Armani et jeans Parasuco, avec assez d'accessoires pour avoir l'air d'un gros grelot.

Le fait est qu'elle mange n'importe quoi. Elle est grasse, mais pas grasse "rose et joufflue, avec des courbes en bonus", non, elle est juste grasse, du genre qui déborde tristement.

Et je ne comprends pas. À chaque pause, elle se lève, se dandine pour remonter ses pantalons et file se chercher quelque chose de dégueu à manger. Au premier cours, c'était 2 caramilks et un sac de chips, et au second, c'était une poutine italienne jumbo, qu'elle a goulument engloutie en embaumant la salle de classe au grand complet.

On ne peut pas blâmer l'accessibilité à de la nourriture santé. L'UQAM est en plein centre-ville.

Et ce n'est pas comme si elle ne se souciait pas de son apparence. Elle a investi pas mal d'argent dans son habillement, et porte ses vêtements serrés serrés, ce qui prouve qu'elle considère la minceur comme étant attirant. Si ce n'était pas le cas, elle se choisirait des vêtements à sa taille.

Qu'est-ce qui pousse une personne à consciemment faire des choix pour nuire à sa santé?

Je pourrais comprendre qu'elle en ait tout simplement rien à foutre, ça peut arriver après un coup dur, une rupture, ou quelque chose de psychologiquement éprouvant, mais je doute que soit le cas puisqu'elle continue à s'acheter du médium à quatre-vingt dollars le morceau.

Ça ne peut être une question de budget non plus. Une poutine jumbo, c'est environ sept dollars, soit le même prix que pour un sandwich, un jus et une soupe.

Après tout ça, t'es pas mal plein, autant qu'une poutine, au moins. Et tu te sens bien, t'engraisses pas vraiment, même à pas beaucoup bouger.

Vraiment, je ne comprends pas.

Mais je trouve ça laid.

Laid de voir une fille se bourrer la face de grosses cochonneries vides, laid de la voir nonchalamment se transformer en blob, laid de la voir souffler en montant trois marches.

Comon, marde.

Lâchez-moi les poutines. C'est pas dur, m'semble. Tu fais juste pas en manger. Tu fais juste acheter autre chose. C'est pas le choix qui manque. Et pas obligé d'opter pour du tofu non plus, il existe un juste milieu, comme avec n'importe quoi d'autre.

Et c'est pas réellement une opinion d'ordre esthétique.

On parle de la santé d'un individu, on parle du respect qu'il porte à son propre corps.

Et même si c'est un choix, j'respecte pas ça. Non, je ne respecte pas ça, comme je ne respecte pas le fumeur qui fume en clamant haut et fort qu'il a le droit de fumer parce que c'est sa vie à lui.

Pas de respect pour ceux qui se négligent avec fierté.

Et au moins, le fumeur, il a une excuse, il est dépendant physiquement à la nicotine.

Y'a pas un obèse qui soit réellement dépendant aux calories vides.

Se rassasier avec un gros cheese avec bacon, ou se rassasier avec une salade de thon, ça reste se rassasier.

Et c'est drôle, avec le deuxième choix, les veines des cuisses ne t'explosent pas, tu ne siles pas en respirant, et t'as pas à te donner une swing le matin pour arriver à te lever.

Mais encore, faut apporter une nuance, ce n'est pas tous les obèses qui le sont par choix. Certains ont des problèmes psychologiques ou de glandes, des tendances héréditaires, des intestins trop performants, et j'en passe.

Je sais tout ça.

Ce sont les autres qui me fâchent, ceux qui ont la chance d'avoir toutes les ressources pour vivre une longue vie en santé, et qui choisissent de se gâcher ça comme des kings.

28 commentaires:

LeDZ a dit...

Et qu'est-ce qui te fait croire qu'elle n'est pas heureuse ainsi ?

Nayrus a dit...

Peut-être. Mais ça serait un peu contradictoire avec le fait de s'acheter des vêtements minuscules, non?

LeDZ a dit...

Je crois que la mode féminine est assez petite en ce moment, disons qu'on est pas aux grandes robes amples...pas encore !

Nayrus a dit...

Hmm. Pas convaincue là-dessus. La mode féminine est aussi incroyablement vaste. Et avec la montée de l'obésité, les boutiques stylisées pour les tailles fortes deviennent de plus en plus communes.

Tu peux avoir des kilos en trop, et quand même réussir à te trouver des vêtements "tendance" à ta taille.

LeDZ a dit...

Je sais vraiment pas quoi te dire, outre le fait qu'elle doit être bien dans ce qu'elle porte sinon elle ne le porterait pas, non ?

Qui plus est, avec les hipsters que je vois ici et là, les vêtements trop serrés ont l'air assez à la mode.

Et j'ai comme l'impression qu'il y a quelque chose qui te choque dans tout ça, mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus...

Mathieu a dit...

Nayrus croit que toutes les grosses devraient se vêtir uniquement de luxuriants chapiteaux en toile jaune et rouge qui, en plus d'abriter une troupe permanente de trapézistes et des tigres qui sautent dans des cerceaux de feu, amuseraient aussi les enfants durant leurs journées pédagogiques.

Mademoiselle Bis a dit...

Mécanisme inconscient: une armure de graisse, c'est bien commode pour justifier son propre isolement. Ensuite, elle peut manger pour s'en consoler...cercle vicieux.

J'ai aucune crédibilité sur le plan pratique, mais sur le plan théorique, c'est un mécanisme connu.

Mademoiselle Bis a dit...

Mais je préfère la réponse de Mathieu.

Onirique a dit...

Moi, j'aime la poutine.
Mais pas a tous les jours.
Vraiment pas a tous les jours.
Etre obèse, ca serait encore moins souvent, je crois.
Mais la réponse de Mademoiselle Bis fait bcp de sens.
Mademoiselle Bis, tu es la voix de la raison.
Et c'est vrai que maintenant, les personnes rondes peuvent s'habiller aussi tendance que n'importe qui. D'ailleurs, une personne ronde qui porte des vêtements a sa taille attirent beaucoup moins l'attention qu'une qui essaie de se camoufler sous des vêtements trop amples ou qui essaient d'entrer dans des vêtements trop serrés avec la fierté de dire qu'elle porte du M.
C'est une règle que toutes les personnes rondes devraient respecter.

Onirique a dit...

*Désolée pour mes verbes qui sont vraiment mal accordés. Je suis fatiguée. Je vais me coucher.

Nayrus a dit...

@Mathieu: Tes commentaires sont toujours aussi drôles. Je t'aime beaucoup.

@Mlle Bis: Hm. Oui. Tu as raison.

Le fameux "Je suis triste parce que je suis grosse, je suis grosse parce que je mange trop, je mange trop parce que je suis triste"

Mais reste qu'au bout du compte, c'est toujours toi qui a le contrôle sur ce que tu t'enfournes.

@Onirique: J'aime aussi la poutine. Et les caramilks. Et les chips. Je m'arrange pour bouger, par contre.

J'aime aussi le fait que tu utilises à profusion le terme "personnes rondes". Ça fait pas mal plus poli que mes rustres "gros" ou "obèse".

hahaha

Narcisse a dit...

Mange moins et mieux et bouger plus, oui ca marche, mais pour un temps. Mais ce n’est pas seulement une question de volonté, y a un aspect psychologique aussi qui fait que c’est jamais simple.
Les gros doivent-ils avoir une conduite différente en public et en privé?? Manger une pomme en public pour faire bonne figure, et se garocher sur une poutine en privé, loin des regards de mépris, de pitié ou de dégout.
Ne pas être d’accord avec les choix de vie de quelqu’un, c’est une chose, mais de ne pas respecter, surtout quand les choix de vie d’une personne ne change rien a la notre, ca me dépasse un peu.
Faut pas devenir un ayatollah d’un mode de vie sain. Pu fumer, pu junkfooder, manger des crudités, pis le gym 25 heures par semaine.
Le courant bien-pensant me donne juste envie de faire le contraire.

Nayrus a dit...

Hmm. Je ne crois pas avoir laissé entendre que les gros devaient se cacher pour s'empiffrer.

Ce n'est pas de les voir gloutonner qui me fâche, c'est plutôt les répercussions de leur comportement sur leur santé.

Tu as raison, il s'agit de leurs vies, et non de la mienne. Je suis pourtant d'avis que c'est à force de désapprobation que les choses changent.

Et je ne prône pas un mode de vie entièrement sain non plus. Je suis la première à mettre trois cuillerées de sucre dans mon café, à manger la moitié du paquet de bacon ou à boire beaucoup trop de gin tonic au goût de mon foie.

Je dis simplement qu'à y aller molo avec les abus, on s'en porte mieux, et plus longtemps.

KattyKane a dit...

POur avoir déjà vendu de linge en boutique, je peux te garantir que beaucoup de femmes choisissent des vêtements trop ajustés parce qu'elle croient dur comme fer que ça les aminci alors qu'au contraire elle ont l'air plus grosses.

Et souvent, c'est très difficile de les convaincre que les vêtements ne leur font pas car comme une anorexique se voit déformée quand elle se regarde. Bien certaines personnes obèses ont le même problème. Elles ne se voient pas telles quelles sont.

Pour se payer des marques chères de même c'est très clair pour moi que cette fille se trouve belle. Surtout si elle prend toujours le temps de s'arranger.

Celui qui blogue a dit...

Ça m'a pris au moins une minute pour constater que tu n'allais pas nous parler du parc d'attractions! :P

Life Saveur a dit...

Je ne peut qu'abonder dans le même sens que toi. Puisque je suis incapable d'abander devant une une grosse dondon.

Mais tout de même je me questionne si la poutine ne provoquerait pas une dépendance physique sur certains...

mariecookie a dit...

ex-pucelle a dit:¨ Y'a pas un obèse qui soit réellement dépendant aux calories vides.¨
oui justement ca devient une certaine dépendance...regardez moi par exemple...aller voir mes photos en ce moment sur mon blog et vous allez vite constater je suis maigre.Certe ce n'est pas la meme chose mais au moin une fois par semaine...ca me prend du gras trans..ou une bonne poutine...c'est sure que je me fais d'exellent repas tres équilibré parce que j'm faire de la bonne bouffe , mais ca me prend une scrap dans la semaine car j'en veux! alors quelqu'un qui ne connais que ca comme bouffe, ben son corps en redemande ca c'est sure. Elle n'aime surement audubs fruits et aucuns légumes et encore moin le pain brun et je vous garantie que si l'on rencontre ses parents...on va rencontrer la famille baleine échouée je suis sure...en conséquent moi j'ai la chance de ne pas prendre une lbs peu importe ce que je mange et a quelle fréquence mais oui il est dommage que les personnes comme ca ne se rende pas compte de ce qu'il leurs arrivent car ils ne conaissent que ca.Moi s'il faullait qu'on me dise d'arreter de manger comme je le fais je serais malheureuse mais je crois que rendu a ce stade et bien avant....je me mettrais a faire attention.

Amélie a dit...

Je suis ce qu'on appelle une "grosse personne".

Pour X raisons toutes aussi mauvaises les unes que les autres, jadis, un rien me faisait manger. Le pot de Nutella à la cuillère, un sac de crottes de fromage en entier, des oeufs bacon jambon tous les samedi matin, du McDo à profusion, bref...

Je suis ce qu'on appelle une grosse personne.

J'ai longtemps cru que je ne faisais qu'engraisser sans conséquence, jusqu'au jour où j'ai rencontré mon copain. C'était la première fois qu'un homme allait voir plus loin que ma carcasse de graisse, la première fois qu'un homme me touchait, m'embrassait et formulait le souhait de bâtir une relation avec moi.

À force de parler avec lui, je me suis documenté sur l'obésité (bin oui, je ne l'avais jamais fais avant, bin oui, c'est niaiseux) et j'ai relu avec effroi ce que les médecins s'entêtaient à me dire depuis mon tout jeune âge : cholestérol, diabète précoce, maladies cardiovasculaires, prédisposition dans mon cas à tout ça puisque ma famille est, comme l'a fait si "magnifiquement" remarqué une lectrice plus tôt, une "famille de baleines échouées" (ordinaire comme commentaire, en passant!)

J'ai décidé que c'était assez. Je me suis mise à bouger avec mon copain, on s'est inscrit à un gym et j'ai même pris les services d'un entraîneur personnel durant quelques semaines pour avoir une solide base de l'entraînement. Mes parents, tout contents de voir que leur fille était motivé - plus qu'eux-mêmes - , ont décidé de contribuer et de commencer à s'entraîner aussi, achetant au passage un appareil elliptique et un tapis roulant "live at my house".

J'ai délaissé le junk et je surveille - sans tomber dans l'excès - mon alimentation, optant pour des collations plus saines et en bannissant le Mcdo et ses frères de ma vie.

Alors voilà. Quand je lis que des personnes deviennent accro à la malbouffe, je dis FOUTAISE! N'est accro que celui qui le veut bien. Quelqu'un de motivé, quelqu'un qui veut changer de mode de vie et maigrir le fera, point à la ligne.

La meilleure amie de copain est du type de grosse décrit dans ton message. Elle me donne mal au coeur. Pourtant, je suis, moi aussi, grosse. Mais JAMAIS je ne me fais cuire d'ailes de poulet à 22hrs parce que j'ai une 'petite fringale'.

Alors voilà, je ne sais pas pourquoi je viens polluer ce blog que je viens à peine de commencer à lire (et dont je suis déjà fan!) mais ce message m'a interpellé. Voilà, c'est tout pour le témoignage "Claire Lamarche". ;)

Nayrus a dit...

@Amélie: Merci de ton commentaire. Très apprécié.

Voilà, tu as compris, tu as fait le bon choix.

Je n'ai rien contre les rondeurs, au contraire. Une femme un peu dodue en est souvent encore plus belle, plus féminine.

Ce qui est important, c'est la santé. Tu as opté pour la santé, et tu sembles beaucoup mieux t'en porter.

Toutes mes félicitations pour tes efforts, tes résultats, et bonne lecture de ce bien humble blog (faux. zéro humble).

Nayrus a dit...

@marie: C'est pas une "dépendance". T'as envie de ta junk hebdo, parce que tu manges bien le reste du temps, et un p'tit équart, c'est pas bien grave.

C'est une envie, pas une dépendance.

Vois-tu la nuance?

Mais tu n'as pas tort concernant l'importance de la famille dans le rapport à la nourriture d'une personne.

Si elle avait été enfant, ça aurait tout son sens, mais une fois à l'âge adulte, à l'université, qui plus est, on ne peut pas prétendre que c'est une affaire d'habitude, de manque de connaissances, ou purement de goûts.

À un certain âge, à un moment donné, t'arrêtes de t'entêter que les brocolis, c'est pas bon, non?

L'âge adulte arrive avec une certaine discipline quant à ce qui est bon pour soi.

@Katty: Je suis très contente qu'elle se trouve belle.

Tant mieux!

Ce qui m'a fait faire ma petite montée de lait, c'est la laideur de la voir s'empiffrer, tout en sachant que toute cette huile, ce gras, ces calories inutiles allaient lentement envelopper ses artères, peser à son coeur jusqu'à la réduire à un petit tas suintant et soufflant.

Elle peut tout à fait se trouver belle ainsi, mais ça vient carrément contredire ses choix vestimentaires.

Hm. Dur d'essayer de comprendre lorsque tu n'es pas directement branchée à la tête d'une personne.

@Life Saveur: C'est sûrement le côté réconfortant des patates.

Mais bon, du yogourt, c'est visqueux, ça t'enveloppe la bédaine tout autant, donc pas d'excuse.

@Celui qui blogue: Moins de café, plus de sommeil.

Anonyme a dit...

J'abonde dans le sens de narcisse...Pourquoi ne pas respecter? On connait son histoire a cette fille? son education? Ses habitudes? Pourquoi juger? Elle semble s'assumer...Non? Quelqu'un a vu cette publicite pour sensibiliser aux troubles alimentaires, on y voit dans un grand miroir, le reflet d'une jeune femme en sous vetements, elle est ronde et jouflue avec le regard triste...On ne voit pas que le reflet dans cette image, on voit aussi la personne devant le miroir...Une jeune femme maigrichonne et squelletique prete pour les commerciaux de vision mondiale en afrique (mauvaise couleur de peau par contre)

Nayrus a dit...

@Anonyme: Le respect n'est pas quelque chose de dû. Comme je l'ai écrit plus haut, une personne qui se néglige de la sorte me répugne.

Qu'elle assume ou non le fait qu'elle va volontairement souffrir de diabète dans quelques années, ça ne me rend pas plus encline à approuver ses choix.

Et je n'ai pas vu cette pub, je ne regarde pas la télévision.

Je ne comprends par contre pas ce que tu veux dire en la citant.

On ne parle pas de boulimie, d'anorexie ou d'hyperphagie, ici.

C'était tout simplement une personne qui avait décidé de faire d'une poutine italienne jumbo son repas du soir.

Gen a dit...

Très bon texte! Je viens de découvrir ton blog par mon Amoureux qui m'a dit que ce texte devrait m'interpeller puisque je suis pas mal dans le sujet avec mon propre blog. Tiens, tu peux aller voir un article que j'ai écrit qui s'allie au tiens: http://topfitgen.com/?p=472

Lily a dit...

C'est devenu un grand débat hein?
Je suis d'accord que les filles qui ont certaines courbes sont souvent plus jolies, comme certaines très minces le sont aussi.

Mais quand les courbes disparaissent sous les bourelets, ca devient moins jolie, et ce n'est plus une question d'acceptance, mais de santé.

Le jour ou j'ai commencé à avoir ce problème...plutôt le jour ou je l'ai réalisé, j'ai changé de mode de vie sans regarder en arrière. C'est une question de s'aimer, ca c'est tellement vrai.
Quand on ne s'aime pas, on s'en fou ou bien on se dit qu'on s'accepte et on achète des vêtements chers et beaux, on paye des fortunes pour avoir des beaux cheveux, du maquillage comme les filles dans les magasines, et on se dit que comme ca c'est correct, on est belle quand même. On ne veut pas voir le vrai problème, c'est trop difficile.

Mais honnêtement, c'est plus tard avec le recul, quand on est bien dans notre peau, quand on est plus active, qu'on est fières de bien manger et qu'on se trouve sexy dans un simple t-shirt et des jeans, les cheveux ébouriffés et sans artifice, qu'on réalise vraiment que malgré ce qu'on croyait, on était pas si bien que ca avant.

Et bof, quand on mange bien la majorité du temps, ya rien qui nous empêche de se taper une Poutine ou un déjeuner chez Cora la fin de semaine!

Matante Catoo a dit...

Tout est question de choix.
Quand on a le choix de se prendre en main ou de crever plus vite dans d'atroces souffrances,soit qu'on prends une bonne decision avec la peur au ventre devant la montagne d'efforts que ça nous demandera,soit on s'en caliss et on fait face à sa santé vacillante et les regards de travers,les rejets,les mepris et la tristesse.Dans les 2 cas,c'est pas facile.Mais dans les 2 cas,y'en a forcement un de plus positif que l'autre ...

garamond335 a dit...

Il y a deux sortes de grosses :
1- celles qui souffrent d'obésité morbide (ça se soigne)
2- celles qui mangent trop !

Pas compliqué à comprendre....

Onirique a dit...

hahahaha j'avais pas remarqué que je disais si souvent ''personnes rondes'' lol

L'Impératrice a dit...

Au royaume de la minceur, l'injustice est reine. Y'a des filles (et des gars) dont l'IMC ne dépassera jamais 18 et qui ne crachent jamais sur une demi-baguette au brie et prosciutto (je le sais, j'en fais partie), alors que d'autres engraissent en buvant un jus d'orange.
En vieillissant, le métabolisme ralentit, c'est bien connu, et plusieurs ''maigres naturels'' prennent soudainement quelques livres.
On a beau dire ce qu'on veut, justifier nos poignées d'amour par le stress, la génétique, la prise de médicaments, etc, on connaît tous les moyens nous permettant de conserver un poids santé...
Et à part si on souffre vraiment d'une condition rare et chiante, on n'a pas vraiment d'excuse pertinente pour se scrapper la santé.

Pour en revenir à l'habillement de la fille dans ton cours, j'ai connu une fille qui portait des vêtements clairement trop ajustés pour son corps disons, euh, voluptueux. Nous sommes devenues des amies proches et j'ai appris, au détour d'une conversation, qu'elle avait déjà pesé 100 livres de plus. J'ai alors compris qu'elle était fière de sa perte de poids et voulait montrer son corps après des années de camouflage à se peinturer dans un coin sous des T-Shirts Xlarge et des leggings peu seyants. Elle se trouvait enfin belle.
On peut pas dire grand chose contre cet argument la...