20 janvier 2009

Papa! Papa!

Soirée paresseuse avec Grand Tendre, petit restaurant de quartier, on parle de tout et de rien.

Et puis il me lance spontanément:

"Toi Lola, veux-tu des enfants?"

Je lui réponds simplement, sans trop me creuser la tête.

"Des enfants? Oui, je pense. Mais pas tout de suite. Début trentaine, ou peut-être un peu avant. Je sais pas si je ferais une bonne mère! Mais sûrement, oui."

Et puis je réalise que, puisque sa question sortait carrément de nulle part, il est probable que ce soit un sujet auquel il réfléchit depuis quelques temps.

Qui plus est, ça concorde parce que lui, il est en âge pour ça, et il ferait un bon père.

Puis ça me frappe.

"Et ta blonde, elle en veut?"

"Oui"

"Elle t'a dit qu'elle en voulait..... de toi?"

"Oui"

Oh wow.

Oh fucking wow.

C'est ça. C'est ça qui lui trotte en tête. C'est un volet de sa décision auquel je n'avais absolument pas pensé. Parce que je ne pense pas à ça, moi, les enfants.

Ça vient tellement complexifier la situation. Si elle souhaite lui faire des enfants, il n'est plus simplement question d'un choix entre deux femmes, mais bien une grande décision quant à son futur en tant qu'homme.

Elle, elle est en âge de le faire père dans un futur imminent.

Pas moi.

Pas que je n'en veuille pas, au contraire, advenant que tout ça se règle en ma faveur, et que notre relation, à travers les années, continue sur la même voie en termes d'affection et de complicité, je le verrais très bien être le père de mes enfants, mais tout ça, c'est lointain, ça me dépasse.

Haha. Je l'imagine rentrer à la maison avec des sacs d'épicerie pleins les bras, des marmots pleins les jambes, des papa! papa! pleins les oreilles...

Hm.

Mais elle, elle pourrait les lui faire très bientôt.

Je suis toute mélangée. Impossible de compétitionner avec ça. Et elle doit l'aimer gros comme le monde pour souhaiter porter ses enfants. Mais s'engager dans un contrat aussi immense avec quelqu'un avec qui on a déjà sérieusement mis en doute sa relation, ça ne fait aucun sens.

Et je m'en fais peut-être pour rien.

Sûrement pour rien, en fait.

J'extrapole probablement sa petite question aux extrêmes.

Ou peut-être pas.

Enfin bon, je vais m'enlever ça de la tête, parce que de toute manière, y'a rien que je puisse y faire.

Mais des enfants...

Wow.

9 commentaires:

Louis a dit...

Les enfants, doivent pas avoir d'enfants...

Stephane a dit...

Moi ce que j'aime de ce questionnement, c'est toute l'éthique qu'il sous-entends.

Mon potineur interne en fabule de joie, vraiment :)

Cacawet a dit...

Moi ce que j'aime de toi, c'est que tu vas plus loin que ton qestionnement.

Morgane a dit...

L'horloge biologique, quand elle parle, oublie de tenir compte de bien des facteurs logiques imparables... comme celui de ne pas vraiment aimé sa partenaire.

À mon avis, si désir d'enfants il y a, ce doit être pour eux, pour avoir des enfants peu importe les circonstances. Après la vie se chargera de construire une diversité de famille autour, diversité en mouvement dans le temps.

Sage parole à la fin de ton message... ce n'est pas ton combat, mais le sien.

garamond335 a dit...

C'est qui Gros Tendre, un ami ? ton vrai chum ?
Et celle qui veut des enfants de lui ?....Tu dis que c'est sa blonde...
J'ai dû en manquer de longs bouts quette part...

Mademoiselle Bis a dit...

C'est bien que tu réalises que la procréation n'est pas un terrain de compétition... crois-moi sur parole là-dessus, c'en est pas un !

Nayrus a dit...

@Garamond: hahaha. Gros Tendre.

Non. Grand Tendre.

http://nayrusetvoila.blogspot.com/2009/01/madame-est-revenue.html

KattyKane a dit...

Ouais, pas évident cette histoire.

Mais le enfants, ça ne devrait jamais être la raison d'un couple de rester ensemble. On le sait que ça marche que les parents soient ensemble ou non...

Alors s'il te fait sentir que le fait que tu sois prête ou non à avoir des enfant à ce moment-ci de ta vie pèse dans la balance... je sais pas, je ne trouve pas ça super correct.

Mais bon, le mec est mélangé, donc plein d'émotions se mélangent...

Onirique a dit...

Oh my god je comprends que tu te poses de quelles questions. Tu vas loin, mais c'est pas pour rien. Sa décision va te toucher tout de même. Moche.