20 avril 2009

Bonjour, là!

Je suis repartie dans une folie passagère.

Encouragée par ma ravissante trouvaille sur roues, trouvaille qui me sculpte les buns mieux que n'importe quoi d'autre, je parcours les pages de Kijiji à la recherche d'aubaines, à la recherche des quelques objets qui manquent encore à mon bonheur.

J'étais allée me promener sur le site du géant du meuble suédois, et une petite table de chevet m'était tombée dans l'oeil. Toute en bois, toute adorable, mais beaucoup trop dispendieuse à mes goûts de fille qui aime manger au restaurant.

J'essayais donc d'en trouver des modèles comparables, mais à un prix niaiseux.

Il est six heures du matin. Je fais l'étoile dans mon lit, le petit œil endormi.

L'oreiller en boule et le portable à la bédaine, je me connecte sur Kijiji sans plus attendre.

Première page, je vois mon meuble. Le même. Une femme le vend pour dix misérables dollars.

Je lui écris. Elle me dit de l'appeler.

-Bonjour madame! Vous vendez bien une table de chevet?

-Oui. Y'avait deux autres personnes d'intéressées, mais t'as été la plus vite à appeler.

-Je gagne!

-Ben oui, tu gagnes. Peux-tu venir le chercher à quatre heures?

-Tout à fait. Oh, et juste pour confirmer, vous le vendez-bien à dix dollars?

-Oui.

-Parfait! À tantôt!


Dix dollars.

Le meuble est en parfait état.

À l'origine, il est vendu cent-dix dollars de plus, sans les taxes. Et même à ce prix-là, il te faut le monter toi-même.

Quelle excellente affaire.

Je me présente chez la femme à l'heure prévue, et sonne à sa porte dans une bonne humeur spéciale aux bonnes affaires.

Elle vient ouvrir avec le meuble dans les bras.

Il est super beau. C'est tout à fait celui que je voulais.

Je procède à l'échange, et une fois l'argent entre ses mains, une fois le marché conclu, je ne peux résister à l'attrait de lui communiquer ma bonne aubaine.

-C'est un beau hasard que je sois tombée sur votre annonce, ce matin. J'avais magasiné pour ce même meuble-là, déjà.

-Ah ben.

-Ouais. Mais il était trop cher pour mon budget. Donc c'est vraiment sympathique de trouver le même pour dix dollars.

-Trop cher? Comment ça? Combien est-ce qu'y vaut?


Les mots m'explosent à la bouche.

-Ben... cent-vingt dollars, madame!


Elle me regarde. Il y a un malaise. L'échange est complété. Trop tard.

Gros sourire.

-Okay, j'vais y aller. Merci encore!

-Ben bonjour, là!


Et elle claque la porte juste un peu trop fort.

Je me mords la langue en serrant amoureusement mon meuble, et une fois dans la voiture, je ris aux éclats.

1 commentaire:

Gen a dit...

Hahaha. Ben coup donc. Si elle est trop épaisse pour savoir ce que ses trucs valent, tant pis!