3 avril 2009

Les voisins

À force d'avoir une vie de pacha et à me coucher quand bon me semble, j'ai rapidement fait le tour du cadran. J'ai ainsi été témoin de la vie de mes voisins du dessus à chaque heure du jour et de la nuit.

Après quelques mois, j'ai malgré moi mémorisé tout le quotidien qu'ils laissent filtrer aux murs.

Ils sont deux, et ils forment un couple charmant.

Lui, grand, mince, le cheveu noir en couette brillante. Lunettes la semaine, contacts le weekend. Fumeur de balcon. Probablement guitariste de profession.

Elle, petite, rose et blonde. Une voix pointue qui perce les murs. Ne porte que des semelles plates. Secrétaire, ou enseignante au primaire.

La semaine, elle part travailler de bonne heure, avec un café thermos et une sacoche boursoufflée de fruits. Lui, il dort jusqu'à midi, puis se lève pour gratter quelques mélodies. Il pratique juste au-dessus de ma chambre. Je me réveille en fredonnant.

Vers 15h, il sort à bicyclette, et revient avec des sacs d'épicerie au guidon. Il prépare à souper. Il laisse souvent ses casseroles brûler. Il en a retiré les batteries de son détecteur de fumée.

Aux environs de 17h15, il saute dans la douche.

Elle rentre vers 17h30.

Ils font souvent l'amour dès son arrivée. Ça rit, ça crie, ça cogne au plafond.

Ça me fait sourire, ça m'incite à sortir.

Puis il lui joue ce qu'il a inventé dans la journée, et ils soupent.

Le lundi, ils sortent louer des films. Ils sortent toujours ensemble, en fait, même pour acheter du lait. Ils font éclater du pop-corn. Elle se lamente lorsque les scènes sont trop épeurantes.

Le mardi, aux aurores, à moitié nu sous son manteau, il sort les poubelles et le recyclage. Il laisse la porte ouverte. Elle crie.

Le mercredi, l'appartement est vide.

Le jeudi, ils invitent des amis à souper. Ça parle fort, ça empile sur la galerie des six-packs de bières importées.

Le vendredi, ils sortent en soirée, et reviennent aux petites heures un peu éméchés. Je les croise souvent en rentrant du travail. Ils ont de la difficulté à trouver la bonne clé pour leur serrure. Je les salue en sachant très bien qu'ils s'apprêtent à me cogner sur la tête.

Le samedi, ils invitent des amis à chanter au karaoké.

Le dimanche, elle fait du ménage, et lui il hurle parce qu'elle cache ses manettes de Playstation.

Bref, ils sont bruyants et ils s'aiment.

Ça fait du bien à entendre.

14 commentaires:

Bast a dit...

C'est charmant! :)
C'est le printemps et c'est beau, les gens qui s'aiment!

mariecookie a dit...

je te le dis ...ta facon d,écrire m'inpressionne,....meme tes voisins bruyants on l'air le fun dit de meme!!!

Life Saveur a dit...

Criss que t'écris bien !

Morgane a dit...

J'adore le point de vue que tu donnes à ton quotidien à travers l'écriture.

Tu es pleine de soleil :)

Ness a dit...

*Jalouse* Je les envie tes voisins!!! Ce cher (maudit) printemps qui réveille les hormones!!! hihi

Moi aussi j'aime beaucoup la façon que tu as de raconter les choses. C'est rafraîchissant et simple!!!

Louis a dit...

Vive les histoires positives.
On en a jamais assez.

Pinocchio a dit...

Tu fais pas juste écrire bien, tu penses bien aussi.

Nayrus a dit...

Merci beaucoup pour vos bons commentaires. Ça m'incite à continuer.

Katy a dit...

J'ai l'impression de lire ma voisine.

NIcole a dit...

Vrai que tu écris bien.

Je me disais que si toi tu trouves qu'il fait bon les entendre vivre, ta coloc ne doit pas penser la même chose... ;-)

Gen a dit...

C'est vrai que tu décris bien les choses. Ta plume (électronique ici) est vraiment excellente.

Prochain BlogOff, je te lance le défi de le décrire avec ce genre =)

JUS a dit...

0o a la place de marquer

nayrusetvoila.blogspot.com J'ai

écris nayrusetvoila.blogpot.com

Je suis tombé sur le MEGASITE de

la bible qui te dis ceci: ARE YOU

READY TO MEET JESUS?

JUS

Buko a dit...

Meilleur blog que j'ai lu jusqu'à date (ne le dites pas à demoiselle non)! Félicitations. Très bien écrit, très intéressant, continue svp! Je te vais linker du mien. Ça vaut vraiment le coup d'oeil, et même plusieurs, ce que tu écris.

Buko

arrachecoeur a dit...

En grève, on fait ne fait rien que rester à la maison..

Moi aussi je constate des choses sur mes voisins!