7 mai 2009

La cachette

Une bonne brassée de vêtements.

Une brassée qui fait du bien, avec des bas, des sous-vêtements et mon pantalon préféré que j'ai hâte de reporter.

Merde, plus de savon.

Pas grave, la coloc en garde sûrement huit litres d'une mystérieuse compagnie chinoise.

Mais où?

Fouillons.

J'ouvre et referme tous les placards, toutes les armoires, mais j'ai beau fouiner, je ne trouve rien.

Ça sent l'arnaque.

Elle cacherait son savon dans sa chambre, loin de mes grands doigts de racaille blanche?

Deuxième inspection minutieuse. Et si je ne trouve toujours rien, ah l'arrogante, ah l'égoïste, je vais vigoureusement trépasser sa virginale chambre de mon gros pied nu.

Pas de place pour la rigolade, j'ai des sous-vêtements sales.

La fesse pointue, la tête creuse dans un placard profond, je tâte, j'enquête, et soudain, ça y est, je l'ai, je salis une belle bouteille de détergeant (avec phosphore) de la poussière de mes doigts.

J'ai trouvé ta cachette, ma vlimeuse.

Au coin du comptoir se trouve une petite armoire à porte double qui se déplie en deux morceaux: un très large, l'autre plus étroit.

Elle a entassé tous ses savons derrière le deuxième battant, celui que je ne prends jamais la peine de déplier.

Bouteille en main, rictus aux lèvres, j'étais pour refermer lorsqu'une petite lueur attira mon regard.

Bien coincée sous le lavabo, sur une tablette dont l'existence m'était jusqu'alors inconnue, se trouvait une rutilante batterie de cuisine empilée pêle-mêle.

De belles casseroles antiadhésives, de beaux chaudrons polis et brillants.

Et derrière moi, accroché à un crochet mal planté, il y a ce que je croyais être le seul poêlon de la maison, avec son fond égratigné et tout gondolé qui brûle et colle et gâche tout ce que j'y cuis.

Je l'utilise depuis plus d'un an maintenant.

M'en vais uriner dans son savon.

6 commentaires:

lhiverakhartoum a dit...

PCP

La bête a dit...

Mouhahahaha!!!

T'es vraiment due pour déménager...

Silke a dit...

Une règle très importante à suivre quand on vit en communauté, spécialement avec moi; Pas à toi,touches pas.

Cogite là-dessus.

Math B a dit...

Cogitat ergo aufert.

Silke a dit...

Math. Hahahahaha

Boubou a dit...

Je lis ça (sans oublier d'autres plus ancien), je lis son nouveau billet qui mentionne qu'elle cherche à déménager et je suis pas certain je lui offrirai d'être coloc...