10 juin 2009

Le coloc

Huit heures du matin, j'ai bien sommeil, mais faut que ça bouge, cette vie d'oisiveté.

Je veux trouver mon nouveau colocataire.

Maintenant, ce matin, tout de suite, j'en ai marre.

Mon oeil est rose et sec à consulter des annonces inintéressantes.

Une vieille pucelle qui habite en tête à tête avec son chat.

Papa maman avec ado et nouveau-né qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts.

Sept végétariens qui en cherchent un huitième pour louer leur placard à balais.

Un couple gai à l'appartement intimidament bien décoré.

Un homme qui cherche une coloc qui aime beaucoup faire le ménage.

Un proprio qui sépare ses pièces avec des rideaux pour récolter encore plus de loyers.

Cinq étudiants en art qui partagent la même salle de bain.

Un Grec, un Mexicain et un Français qui habitent un appartement style Auberge Espagnole au dessus d'un bar.

Tout le monde est sympa et respectueux, tout le monde aime s'organiser des soupers des fois.

Et surtout, surtout, tout le monde se meuble chez IKEA.

C'est d'une lassitude...

Moi, je voudrais un coloc, un coloc masculin, parce que les filles, c'est vicieux.

Un coloc avec qui habiter un cinq et demi à deux.

Un coloc qui me donnerait envie de cuisiner pour deux.

Un coloc qui me dirait "J'men vais au dépanneur, as-tu besoin de quelque chose?"

Dans sa chambre, il y aurait des posters de Jean Leloup que je le supplierais de me donner en échange de tâches ménagères.

Sa salle de bain deviendrait mon royaume, et lorsqu'il se fatiguerait du muret de bouteilles autour de la baignoire, il me poserait une belle tablette.

Il aurait une blonde bien gentille, et lorsqu'il voudrait l'inviter à la maison, il tournerait autour du pot en me demandant si j'ai quelque chose de prévu en soirée, et je comprendrais le message, je lui ferais un clin d'oeil avant de quitter pour la nuit.

Il préparerait de gigantesques batchs de sauce à spag' qu'il ferait congeler dans des contenants individuels.

Je lui emprunterais son rasoir à son insu.

Il achèterait de la crème glacée au chocolat.

Il sortirait les poubelles.

Il ne ferait pas de compost.

Il jouerait de la guitare.

Et au Xbox.

Bref, il est neuf heures vingt-quatre, et je vais dormir.

13 commentaires:

J-F Droops a dit...

Si c'est le genre de colocs que tu recherches j'ai peut etre une solution pour toi.
Ecris moi
.

Manx a dit...

Je me qualifie à la majorité des catégories, à part le spaghetti en tupper wares (je n'aime pas trop la sauce à la viande), la guitare (mais j'y travaille!) et quelques autres ^^. Mais co-locatairement parlant, je suis déjà pris.

Philippe-A a dit...

Si t'es aussi cute que tu le dis, ça risque de poser problème.

Sont rares les blondes assez confiantes et épanouïes pour laisser rentrer une jolie nymphette dans l'appart de leur chum.

Et célibataire, il risque de tomber amoureux...

Faudrait que tu parles à mon ex de tous les fucking weirdos avec qui elle a habité, avant d'être avec moi. Le pire, c'était celui chez qui elle habitait quand on s'est rencontré. Tellement fucké qu'il a précipité ce que plusieurs trouvent être une étape incroyablement importante dans un couple: un matin tout était normal et le soir, elle avait emménagé chez moi dans ma chambre beaucoup trop petite. 12h pour prendre la décision de sacrer son camp et la mettre en pratique.

Anonyme a dit...

J'étais en appart avec ma meilleure amie et c'était super ! Ma blonde n'était pas jalouse et tout était comme dans ton billet ... je m'ennuie de ce bon vieux temps.... maintenant je suis avec un coloc merdique ... dahhh

Celui qui blogue a dit...

Pourquoi tu ne loues pas un 3½ seule? C'est bien moins compliqué! Et quand tu veux voir du monde, alors tu organises un Blog Off!

Dossier réglé... Merci bonsoir!

Silke a dit...

Il te peterait la gueule a Soul calibur pis tu le bouderais ;p

La Brunette a dit...

J'ai trouvé un coloc qui correspond exactement à cette définition, sauf pour la blonde. Il pourrait éventuellement y avoir un chum.
Aller vivre avec un ami gay, c'est LA solution selon moi: on agit comme un vieux couple, mais on le sera jamais! Bonne chance sinon :)

Stephane a dit...

Finalement,

Tu te cherche un chum :)

Nina a dit...

J'avais un roommate comme celui que tu décris. Je l'adorais! Il est vite devenu mon meilleur ami. Dommage qu'il soit retourné dans son petit coin de pays...

C'est vrai que les filles sont vicieuses, aussi!

Bonne chance...

Anonyme a dit...

Je corrobore les propos de Stéphane !

Ma vie de couple en appartement ressemblait à ça !

Bonne chance dans tes recherches !

Catherine

La bête a dit...

Pas d'accord avec Stéphane et Catherine; ya moyen de partager des trucs (bouffe) dans un appart avec un coloc, il suffit d'avoir le bon coloc.

Coloc que je ne suis pas, car j'entre dans trop peu de catégories sus mentionnées. De toute façon, je suis bien tout seul dans mon antre. Enfin, comme le fait remarquer Silk, elle n'aimerait probablement pas que je la plante à SoulCalibur. Ou à Tetris/Dr. Mario.

Mitsurugi rules!!

Rousse a dit...

J'allais dire exactement ce que Stéphane dit et en même temps je suis d'accord avec Celui qui blogue et Philippe!

Pas que je n'ai pas d'opinion à moi mais tout le monde à déjà tout dit ce qu'il y avait à dire

Critiqueuse a dit...

J'aime ta description...j'en voudrais un comme ça aussi, mais j'ajouterais:

Quand il m'entendrait crier, il arriverait en courant, mouchoirs à la main, pour tuer cette satanée araignée

; )