4 juin 2010

Hâte

Végète au travail, cogne des clous pour avoir trop fêté la veille, et soit dit en passant, le végépâté ça sert à rien, ni à goûter, ni à nourrir.

En attendant que ça passe, je te texte du mièvre auquel tu réponds du mièvre, et ça me fait sourire aux murs.

J'ai hâte de toi.

Hâte de te voir picoté de bleu royal dans ma nouvelle chambre, le genou douloureux sur la dernière marche d'un escabo sale, avec une casquette, la palette à l'envers, et portant autre chose qu'un de tes t-shirts de bands de metal que j'aime beaucoup.

Hâte d'écouter du Normand L'Amour en surveillant la cuisson du poudding chômeur.

Hâte de brainstormer sur des scénarios fous en tirant sur des joins roulés trop serrés.

Hâte de te donner des bouchées de mon misterfreeze bleu.

Hâte de te donner rendez-vous, puis d'ouvrir mes tiroirs à sous-vêtements à la volée.

Hâte d'aller à la Ronde et de trouver ça plate.

Hâte de te faire l'amour dans un lieu achalandé.

Avec toi, avec toi.

Toi et moi et Ricard dans un pédalo jaune.

Claudia et Mathieu ronflant en cuillère.

3 commentaires:

Anonyme a dit...

:o)

Pou. a dit...

Le Mr Freeze bleu, c'est celui à la framboise ! C'est le plus bon !

Anonyme a dit...

Et moi j'ai hâte de pouvoir te lire encore et encore, c'est toujours aussi beau, aussi touchant, on en voudrait toujours plus! Merci