30 janvier 2009

Vraiment content


Lorsque je le vis, j'étais sur mon tapis roulant, à pousser petits cris et poings victorieux pour supporter mon Raphaël Nadal préféré.

Lui.

Il était là, dans son petit short parfait pour faire du sport dans les années 80, à prendre place sur le tapis me faisant face.

Et y'a quelque chose que je n'ai pas compris.

Il s'est mis à courir, et en courant, il fixait son reflet dans le miroir devant lui, et les yeux dans les yeux, il se souriait.

Mais pas un sourire relax de quelqu'un qui est satisfait de courir, pas une bouche en coin dans une vague expression de contentement, non.

Un vrai grand sourire de gars en extase, la bouche pleine de dents, la figure craquée d'une oreille à l'autre.

J'ai jamais vu ça.

Pour vous aider à vous faire une idée, il se regardait comme on regarderait l'être aimé débarquant du train après une longue séparation.

La grosse jubilation, les petits yeux brillants, tout le kit.

Et ça a duré vingt-cinq minutes.

Vraiment, j'ai pas compris.

J'ai fini par laisser faire le match pour aller m'entraîner plus loin.

9 commentaires:

L'Impératrice a dit...

Es-tu sûre que c'était pas un problème du Grand Zygomatique? Genre rictus permanent? Parce que sinon, ça fait presque peur d'être aussi heureux d'être content!

mariecookie a dit...

ho que lol!!!! la je me peux pu....mon chum se demande su je suis folle...j'ai des bouffés de chaleur...mouahhhhh le grand zygomatique....rictus permanent ho lolll....mais povre ti gars...tu nous niaise c sure la....lollllya personne qui lui a dis d'arreter de faire ca??? c'est épeurant...

Gen a dit...

Hahahahaha! Okay, je trouve ça très comique! Troublant, mais très très comique!

garamond335 a dit...

C'était un adepte du Narcissisme, maladie assez commune chez les athlètes et autres amoureux de leur body...
Pas très grave mais incurable.
Pas trop contagieux...

KattyKane a dit...

Peut-être qu'il a eu une vraiment bonne nouvelle ce jour-là et qu'il ne pouvait s'empêcher de sourire.

Il ne se voyait peut-être même pas dans le miroir tellement il était heureux!!

C'est bizarre quand même de voir qu'autant de bonheur t'ai mise mal à l'aise au point de changer de place... ;)

Nayrus a dit...

@Katty: J'étais sûre que quelqu'un allait me la faire, celle-là.

Le bonheur des autres ne me fait pas fuir. Je ne suis pas une grosse chipie sale.

C'était simplement tellement étrange qu'on aurait dit du sadisme plutôt que de la joie.

La photo que j'ai trouvée représente d'ailleurs plutôt bien l'expression qu'il avait.

Vingt-cinq minutes en ligne.

@L'Impératrice: Je l'ai souvent vu très sérieux, à poser des questions très sérieuses à intervalles réguliers de 3 minutes. J'crois pas que le "problème" soit physique.

@mariecookie: Il a pas vraiment besoin d'arrêter, s'il est heureux comme ça. C'est juste franchement creepy de s'offrir à soi-même son plus beau sourire.

@Gen: :)

@Garamond: Hm. Très probablement, oui.

KattyKane a dit...

C'est pas tant que son bonheur t'ai fait fuir. Je pense qu'à peut près n'importe qui se serait dit: "Freak!" et aurait changé de place... moi y compris.

J'ai jamais voulu te traiter de chipie. C'est juste que je trouve ça bizarre que le sourire que quelqu'un puisse faire cet effet là.

Ceci dit, j'aurais probablement fait exactement comme toi, j'aurais changé de place... j'essayais juste de souligner un point. Que l'excès de bonheur nous met mal à l'aise.

Pinocchio a dit...

Rafael Nadal? Quel manque de goût...

Mademoiselle C a dit...

Il se masturbait intellectuellement s'il avait la face aussi en extase que ça :P